Encore appelé plaquiste-plâtrier, le plaquiste est un professionnel dont la majorité des tâches sont tournées vers les travaux de finition, d’isolation et d’aménagement. Il s’agit donc d’une profession qui s’exerce non seulement dans les logements neufs, mais aussi ceux qui sont en réhabilitation. Cependant, l’exercice de ce métier requiert certaines qualités et formations. Lesquelles ? Suivez-nous !

Les missions d’un plaquiste

En amont de toute information sur le plaquiste, il est important d’évoquer les principales missions de ce professionnel. En effet, il s’agit d’un expert qui travaille intimement avec les cloisons en bois préfabriqués ou les plaques de plâtres. Ainsi, en se servant d’une équerre, d’une perceuse, d’un cutter, d’une visseuse, il procède à leur assemblage et effectue leur pose en se conformant aux plans qui lui ont été confiés. En outre, il s’occupe de l’habillage des surfaces telles que le sol d’un bâtiment, le mur, le plafond.

Par ailleurs, la polyvalence du plaquiste lui permet également d’effectuer des travaux de décorations, de doublages, de pose de joints, de lissage. Mis à part cela, il s’intéresse également à l’isolation phonique et thermique des logements. Contactez George 49, plaquiste à Angers si vous recherchez les services d’un tel professionnel.

plaquiste

Les qualités pour devenir plaquiste

Sur la base des informations énoncées plus haut, il faut déduire que le plaquiste est généralement confronté à des tâches physiques et à des missions fastidieuses. De ce fait, la première qualité pour exercer ce métier est d’avoir une condition physique irréprochable. De même, au-delà de votre formation, cette profession requiert une motivation particulière pour les travaux manuels et de l’endurance.

Dans ce corps de métier, l’anticipation ainsi que la gestion des difficultés présentes sur les chantiers sont des qualités indispensables. Outre cela, il est également important de bien maitriser la règlementation en vigueur et les normes de sécurité relatives à cette profession. Pour finir, le plaquiste est parfois appelé à travailler en équipe. Dans ce sens, il est nécessaire d’avoir le sens de la communication ainsi qu’une bonne organisation.

Les formations pour devenir plaquiste

Il n’existe pas une formation ou un diplôme fixe pour devenir plaquiste. En effet, il s’agit d’un métier qui offre son accès à différent niveau d’études (tout dépend des aspirations de l’apprenant). Par exemple, avec un CAP, il est possible d’exercer cette profession. En revanche, pour ceux qui préfèrent avoir un niveau BAC, deux options de formation s’offrent à eux. Ils sont libres de choisir entre un BAC pro en aménagement et finition du bâtiment et un Brevet professionnel (BP) des métiers du plâtre et de l’isolation.

Après cela, l’apprenant peut toujours poursuivre sa formation pour avoir un Brevet de technicien supérieur (BTS) en aménagement et finition. En réalité, plus votre diplôme a de valeur, plus les perspectives d’emploi sont faciles.

Le salaire d’un plaquiste et les débouchés du métier

À ses débuts, le plaquiste perçoit généralement un salaire mensuel brut de 1500 €. Des primes peuvent s’ajouter selon l’employeur, le secteur d’activité (privé ou public), etc.

Après quelques années d’exercice en salariat, un plaquiste bien organisé peut décider de travailler pour son propre compte. Il deviendra ainsi un artisan professionnel. Par la suite, il a le choix entre demeurer indépendant ou créer une entreprise avec des employés à sa charge.

About Author

OFSA