Réaliser une analyse de risque foudre pour les bâtiments de votre société

Réaliser une analyse de risque foudre pour les bâtiments de votre société

Sur le territoire de la France, tous les ans on peut compter jusqu’à 15 000 incendies engendrés par des impacts de foudre. Et tous les cinq ans, le nombre de bâtiments industriels touchés par la foudre peut être estimé à hauteur de 25%. De plus, sur ces locaux un bon nombre d’entre eux entreposent du matériel et des machines coûteuses dont la perte pourrait compromettre la continuité de l’activité. Excepté cet aspect financier essentiel, cela représente également des risques corporels pour les salariés présents dans les locaux. Nous avons parlé du risque incendie engendré par la foudre, mais ce n’est pas le seul, on peut également citer par exemple celui des variations de tension pouvant provoquer des sur-tensions risquant de causer des dommages à vos appareils électroniques. En faisant une analyse de risque foudre de vos locaux, vous pourrez ainsi prévenir les éventuels dommages faits à vos employés ou votre matériel.

1- Se soumettre à des normes obligatoires

Tout d’abord, votre bâtiment doit obligatoirement se soumettre aux normes en place qui définissent les équipements à avoir. Si vous n’êtes pas en conformité, vous pourrez faire face à de sérieuses conséquences, aussi bien financières, qu’au niveau de votre responsabilité. Pour certaines configurations, un parafoudre est obligatoire afin de diriger le courant électrique généré par la foudre, vers le sol et ainsi, éviter les surtensions touchant les bâtiments. Pour protéger les locaux des effets directs de la foudre, un paratonnerre est nécessaire.

Différents facteurs dictent les obligations pour chacun de ces dispositifs que nous avons précédemment cités:

  • La structure et la destination d’utilisation du bâtiment déterminée par le registre des sociétés (accueil de public, présence d’employés, protection de l’environnement, haut bâtiment…), vont déterminer les normes à satisfaire
  • La localisation des locaux. En effet, selon la zone le niveau kéraurnique (Nk) ne sera pas le même, traduisant un nombre de foudroiements au Km2, et les normes s’appliquant seront donc différentes.

Cette analyse du risque foudre devra donc être réalisée par un bureau d’étude foudre spécialisée qui sera chargera d’étudier la mise aux normes de votre structure. Nous vous recommandons également de faire la même démarche après un évènement significatif de foudre sur vos locaux.

Vous devez également faire appel à ces experts pour la construction de nouveaux bâtiments afin d’intégrer les installations requises durant les travaux.

2- Assurer la protection de vies humaines et du matériel

Même s’il y a des obligations à respecter, vous avez également une conscience. En cas d’impact de la foudre sur les bâtiments, vous ne voulez pas vous retrouver responsables d’un employé blessé. Cela vaut également pour le matériel industriel ou informatique qui a pu vous coûter une grosse somme d’argent, et qui peut être fortement endommagé par un orage. Au vu de la fréquence de ces évènements en France, il est important de penser à la bonne protection des vies humaines et du matériel en installant les dispositifs de protection adaptés au risque de risque auquel sont exposés nos bâtiments.

Articles Similaires

A quoi peut servir un enduit ciment ?

A quoi peut servir un enduit ciment ?