Quand on veut une maison chauffée tout en réduisant les coûts énergétiques, l’isolation est essentielle. Il faut savoir que des murs mal isolés sont responsables de 20% des déperditions de chaleur. L’isolation évite également la sensation de parois froides que l’on ressent lorsque l’on touche un mur en hiver.

Il existe principalement deux techniques d’isolation des murs : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. La première étant la plus utilisée en France et la seconde considérée comme la plus performante. 

Dans cet article, nous allons principalement nous intéresser à l’isolation thermique par l’extérieur et ses avantages.

Quelle est la différence entre l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation par l’intérieur est la manière traditionnelle d’isoler les murs en France. C’est la technique qui reste à ce jour la plus utilisée. L’isolant est placé du côté intérieur du bâti. Elle s’effectue pour le neuf comme pour la rénovation et présente l’avantage d’être assez facile à réaliser, à l’abri des intempéries. L’isolation intérieure couvre tous les postes d’isolation : murs, plafonds, rampants, plancher, etc. 

L’isolation par l’extérieur consiste à placer l’isolant à l’extérieur du bâti. Contrairement à l’isolation intérieure, elle modifie l’aspect extérieur de la maison. Cette technique est moins répandue pourtant elle présente de nombreux avantages que nous allons développer ici. Si vous désirez isoler votre habitat, il existe des spécialistes de l’Isolation par l’extérieur à Toulouse si vous êtes de la région. 

Avantages de l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique en hiver 

A la différence de l’isolation par l’intérieur (ITI), l’isolation par l’extérieur (ITE) est moins sujette aux ponts thermiques. Ces derniers sont la résultante de “trous” dans l’isolation causés par des obstacles qui créent une discontinuité dans l’isolant posé (plancher intermédiaire, mur de refend…). L’ITE quant à lui ne présente pas ce problème. Les ponts thermiques sont moins présents qu’en ITI. Ils demeurent tout de même des points sensibles comme les balcons ou les fenêtres qui peuvent engendrer des ponts thermiques à leur tour.

L’isolation thermique en été 

Avec une ITI, les murs porteurs, dont la masse se situe à l’extérieur, ne peuvent pas atténuer les pics de chaleur estivale. A l’inverse, avec une ITE, la masse des murs porteurs se situe dans la partie isolée, ce qui procure une inertie thermique importante. Ceci contribue à fortement atténuer la chaleur en été, et réduire le froid en hiver. 

La protection des murs 

L’ITE a également un avantage sur la protection des murs, et ce, à plusieurs niveaux.

Elle protège plus efficacement que l’ITI contre les intempéries car elle permet au mur de mieux sécher après de fortes pluies tandis que l’isolant intérieur gène le séchage. 

En hiver, le risque de condensation dans la paroi est moins important pour les murs isolés par l’extérieur. De plus, les ponts thermiques peuvent participer à faire apparaître de la condensation sur la paroi, voire de la moisissure. 

Un mur isolé thermiquement par l’extérieur est plus chaud en hiver, ce qui procure une meilleure protection contre les risques liés à l’humidité et la température. 

Les travaux d’isolation 

L’avantage de l’ITE en matière de travaux est que ceux-ci ne représentent pas une gêne pour les habitants. En effet, pour installer les isolants thermiques en intérieur, il faut vider la pièce où ils seront posés. De plus, la surface habitable s’en trouvera quelque peu réduite de par l’espace supplémentaire qu’occupera le mur une fois équipée des matériaux isolants. 

Cependant, poser une ITE présente l’inconvénient de devoir installer un retour d’isolant pour les fenêtres (pour éviter les ponts thermiques), ce qui diminuera l’ensoleillement. 

Il est à noter également que l’ITI n’entraîne pas de modification de la façade tandis que l’ITE implique un changement d’aspect. L’aspect esthétique est transformé par les travaux de pose d’isolant extérieur. C’est pour cela qu’ils sont interdits dans certains périmètres (monuments historiques). 

Enfin, une autorisation de la mairie est nécessaire si votre façade borde la voirie publique ou est en limite de propriété. Les murs suite aux travaux de pose d’isolants risquent d’empiéter sur l’espace public ou chez le voisin, d’où le besoin de s’adresser à la mairie avant les travaux. 

Conclusion 

Il apparaît que l’isolation par l’extérieur est plus efficace, plus performante que l’isolation intérieure. Énergétiquement, les résultats sont meilleurs. Cela ne signifie pas pour autant que l’ITI ne surpasse pas l’ITE dans certains domaines. L’ITI est plus facile à poser, les travaux sont plus rapides, mais surtout beaucoup moins chers. C’est sûrement l’une des raisons de sa prédominance en France puisque le rapport de prix va du simple au double quand on passe de l’ITI à l’ITE. 

About Author

OFSA