Comment faire un jardin romantique à l’anglaise ?

Comment faire un jardin romantique à l’anglaise ?

Le jardin à l’anglaise est très particulier puisque déjà, il a la chance d’être arrosé de manière régulière ce qui représente un véritable atout par rapport à des régions plus sèches pour lesquelles apporter de l’eau est une réelle contrainte. De plus, le jardin à l’anglaise doit son côté romantique à son histoire mais également à la manière dont il est élaboré. En effet, le jardin à l’anglaise est beaucoup plus naturel et désordonné que le jardin à la française qui lui est beaucoup plus régulier dans ses formes.

Le jardin à l’anglaise est un jardin à l’apparence tout à fait naturelle

Ces jardins nés au 18ème siècle ont une philosophie différente des jardins à la française et notamment des jardins créés au château de Versailles. En effet, les anglais sont partis du principe qu’il fallait profiter de son jardin, de jouir au maximum du temps passé dans la nature sans être esclave de l’entretien de celle-ci.

Le côté sauvage devient poétique, romantique et petit à petit devient même à la mode. Le jardin à l’anglaise se caractérise par des petits chemins sinueux avec des endroits plus isolés qui offrent des points de vue susceptible d’intéresser les peintres de l’époque. Le jardin à l’anglaise doit être particulièrement coloré et ainsi rappeler au maximum la nature telle que l’on peut la trouver à l’état sauvage. Le côté nature doit primer sur l’aspect esthétique et ainsi les jardiniers doivent être moins obligés de tailler de manière régulière les différentes plantes et arbustes que l’on peut y trouver.


En fait, le jardin à l’anglaise est un lieu de plaisir avant d’être un lieu de travail et de labeur (même si les jardiniers français peuvent trouver du plaisir dans l’entretien d’un jardin).

Pour accentuer ce côté romantique, il n’est pas rare dans un jardin à l’anglaise de trouver des rochers, des statues mais également des bancs pour s’assoir et ainsi discuter de longs moments (un salon de jardin à l’anglaise avec des matériaux naturels peut être un plus non négligeable). On trouve aussi, des étangs ou des lacs qui accentuent ce côté naturel. En fait, le jardin à l’anglaise coloré, touffu et avec des chemins sinueux rappelle totalement la nature sauvage. C’est en cela que ces jardins ont toujours attiré l’œil des visiteurs mais également des peintres qui ont pu réaliser des œuvres magnifiques et surtout des œuvres évolutives au regard de la progression des plantes et arbustes au fil des années.

Quelles sont les plantes que l’on peut trouver le plus fréquemment dans un jardin à l’anglaise ?

Plusieurs catégories de plantes peuvent cohabiter dans un jardin à l’anglaise. Il n’en reste pas moins que les rosiers font partie des plantes classiques qu’il est obligatoire de planter dans un tel jardin. Ceci d’autant plus lorsque les roses sont odorantes et qu’elles offrent ainsi un plaisir supplémentaire aux visiteurs du jardin. Les rosiers peuvent être en buisson, grimpants mais également sur tige. L’important est qu’il y ait des roses et des roses de plusieurs couleurs.

Les massifs composés de plantes herbacées sont aussi un élément incontournable des jardins à l’anglaise. On les appelle les « mixed border ». Composés de plantes vertes, ils doivent aussi comprendre des fleurs de différentes couleurs et de différentes tailles pour encore une fois donner cet aspect sauvage tant apprécié dans les jardins à l’anglaise.

Les plantes grimpantes qui sont libres de recouvrir les façades des maisons, ont bien évidemment leur place dans ces jardins et participent encore davantage au côté naturel et sauvage tant recherché.

Dans les jardins anglais, il est essentiel de bien échelonner les floraisons et donc les plantations. En effet, un jardinier digne de ce nom doit totalement anticiper les saisons de manière à ce qu’il y ait toujours de la couleur y compris en hiver. Dans ce cadre l’utilisation des géraniums vivaces peut être très utile ; ces plantes offrent pendant plusieurs semaines une floraison abondante et de plus ne nécessitent que très peu d’entretien ce qui est plus qu’intéressant lorsque l’on veut avant tout profiter du jardin.

L’astrance et la campanule permettent aussi d’habiller le jardin de couleurs rosées et de parfaitement se marier dans ce côté sauvage qui est recherché. Mais c’est aussi le cas des digitales qui adorent être plantées à la mi ombre et des delphiniums qui préfèrent un endroit parfaitement ensoleillé.



Pour conclure, nous pouvons préciser que ce jardin à l’anglaise a connu beaucoup de succès ce qui lui a valu de traverser la Manche. On en trouve ainsi en France. Mais ne nous y trompons pas, ces jardins tout romantiques qu’ils soient nécessitent tout de même une certaine dose de travail ne serait-ce que pour planter les différentes qualités de fleurs mais aussi pour enlever les mauvaises herbes qui pourraient tout gâcher si elles devenaient envahissantes.

Articles Similaires

Peperomia Hope – Un guide de soins complet

Peperomia Hope – Un guide de soins complet

Jardin : identifier les thrips

Jardin : identifier les thrips

Instructions de culture de Swiss Cheese Plant en intérieur

Instructions de culture de Swiss Cheese Plant en intérieur