Comment choisir entre un poêle et une cheminée ?

Comment choisir entre un poêle et une cheminée ?

Quelle option est la plus autonome ?

Cela peut paraître peu, et pourtant l’autonomie est une qualité cruciale ! En effet, plus l’inertie d’un poêle ou d’une cheminée est grande, plus la chaleur sera diffusée longtemps et moins vous aurez besoin de le ravitailler fréquemment.

Même si certaines cheminées à foyer fermé offrent une longue durée de combustion (jusqu’à 10 heures ou plus), le poêle à bois avec recharge automatique l’emporte nettement.

Le poêle à bois peut vous tenir chaud pendant 5 jours !

Il faut dire que le poêle se comporte admirablement bien à cet égard. Il est construit en briques réfractaires, en béton ou en roche volcanique, ce qui lui permet d’absorber et d’emmagasiner la chaleur pour la restituer progressivement, même après que le poêle a été éteint pendant plusieurs heures. S’il met plus de temps à chauffer que les poêles classiques, la diffusion de la chaleur peut durer jusqu’à 24 heures avant de devoir être rechargée.

Le foyer ouvert arrive en dernière position, avec une autonomie moyenne de seulement 4 heures.

Qui a la plus belle esthétique ?

L’esthétique est un sujet difficile, car les goûts de chacun diffèrent. Si certaines personnes préfèrent encore la cheminée d’origine avec ses pierres apparentes et sa poutre en chêne, la cheminée a beaucoup évolué depuis. Cheminée encastrée au design classique, cheminée d’angle avec deux vitres, ou cheminée à double face, les fabricants rivalisent d’inventivité pour proposer des modèles toujours plus tendance ! 

Les poêles à bois ne sont bien sûr pas en reste, et il existe là aussi un large éventail de possibilités. Il y en a pour tous les goûts, du poêle rustique en fonte, au poêle suspendu ultra-moderne. Vous serez surpris du style de cheminée Au Coin du Feu à Montauban.

Combien coûte l’installation d’un poêle ou d’une cheminée ?

Première bonne nouvelle, tout équipement de chauffage portant le macaron Flamme verte est éligible au Crédit d’impôt pour la transition écologique, qui garantit notamment un rendement minimum de 70 %. (CITE). Le fait que ce crédit d’impôt de 30 % soit accessible à tous, sans condition de revenus, le rend encore plus attractif. Il est important de noter que l’installation doit être réalisée par un expert.

Parlons du coût de l’acquisition. Il vous faudra compter en moyenne :

  • entre 500 et 1 000 € pour une cheminée ouverte (crédit d’impôt non applicable),
  • pour un foyer fermé, entre 1000 et 5000 €,
  • pour un insert, entre 500 et 3000 €,
  • un poêle à bûches coûte entre 300 et 2000 €,
  • et un poêle à bois ultra performant (poêle de masse notamment) coûte entre 800 et 15 000 €.

En outre, le coût de l’installation varie :

  • un poêle coûte entre 400 et 3000 € ;
  • pour un insert, entre 500 et 1 500 € ;
  • Une cheminée coûte entre 1500 et 3000 €.

Bien sûr, tout dépend du modèle, de la puissance, des options choisies, etc.

Enfin, n’oubliez pas qu’un stère de bois (1 m3) vous coûtera entre 50 et 100 €, tandis qu’un sac de granulés de 15 kilos vous coûtera environ 4 €.

Décider entre une cheminée et un poêle n’est pas toujours simple !

Source : buldi.fr

Articles Similaires

QU’EST-CE QU’UNE CHEMINÉE À VAPEUR D’EAU ?

QU’EST-CE QU’UNE CHEMINÉE À VAPEUR D’EAU ?

Ce que vous devez connaître sur Etna France et ses ascenseurs

Ce que vous devez connaître sur Etna France et ses ascenseurs

Comment réduire sa facture d’électricité ?

Comment réduire sa facture d’électricité ?

Comment défendre votre maison contre une effraction ?

Comment défendre votre maison contre une effraction ?