La construction d’une maison n’est pas de tout repos, elle comporte plusieurs étapes qu’il faudra patiemment traverser et durant lesquelles il faudra faire les bons choix afin de ne pas le regretter plus tard.

Au début des travaux, c’est le terrassement, durant lequel on évacue les terres excavées. Avant cela, il est recommandé (parfois obligatoire) d’effectuer une étude de sol, pourquoi ?

Quelques définitions

Le terrassement peut se définir comme l’ensemble des étapes qui servent à préparer un terrain à la construction. On procède pour cela à différentes opérations dont l’extraction, les fouilles et tranchées, l’évacuation des terres excavées, la viabilisation, le remblai …

Mais avant que le terrassement puisse effectivement débuter, on commence par une étude de sol en amont.

Une étude de sol, qu’est-ce que c’est ? Ce sont les moyens techniques et humains mis en œuvre pour caractériser la nature d’un sous-sol en vue de la validation du type de fondations nécessaires à la future construction.

étude de sol avant le terrassement

Pourquoi réaliser une étude de sol avant le terrassement ?

Réaliser une étude de sol avant de lancer les travaux de terrassement permet de connaître les différents risques inhérents à la sécurité du terrain. L’expert en charge de cette étude met en lumière ses diverses caractéristiques chimiques, physiques et physionomiques. Pour cela il s’appuie sur la mécanique du terrain, les diverses matières qui y sont présentes, le risque sismique et la perméabilité du sol.

Les principaux risques sont d’ordre géotechnique.

Le risque de glissement de terrain

Les sites de construction proches de falaises, talus ou pentes incitent les constructeurs à réaliser une étude du sol géotechnique de l’emplacement. Le risque de glissement de terrain n’est en effet pas à négliger, mieux vaut être conscient du danger afin d’en anticiper les éventuels dégâts.

Les risques liés à l’argile

L’argile est une matière dont le volume varie selon sa quantité d’eau. C’est ainsi que durant l’été, sa contenance d’eau diminue, ce qui la fait se rétracter. Cette baisse de volume et ce retrait provoquent des fissures et des ruptures de canalisations.

Inversement, pendant les périodes automnales, l’argile se gonfle d’eau et sature. Cette prise de volume peut mener à de très graves conséquences comme l’effondrement de bâtiments.

Les risques liés aux cavités souterraines

La présence de cavités souterraines peut résulter de l’action humaine (anciennes mines par exemple) ou être d’origine naturelle. Il peut provoquer un effondrement en surface. Ce risque existe sur les terrains meubles et est en général assez facile à détecter.

L’étude de sol est-elle obligatoire ?

L’étude géotechnique n’est pas obligatoire pour tous les terrains constructibles. Depuis fin 2020, elle est rendue obligatoire pour les sols présentant un risque de présence d’argile (risque modéré à fort). En général, elle reste fortement recommandée pour les raisons que nous avons énoncées plus haut.

Elle est à la charge du vendeur du terrain, c’est à lui que la loi confie la responsabilité de contacter un bureau d’études thermiques afin de réaliser une expertise du sol.

Une maison construite sur des fondations non adaptées au type de sol peut entraîner de gros dégâts. Il est à noter aussi que les coûts de réparation ou de reprise des fondations sont très élevés.

About Author

OFSA