Habitat / Maison

Objectifs pour un revêtement de façade durable

Objectifs pour un revêtement de façade durable

Après l’achèvement du gros œuvre ou la suppression d’une ancienne façade, seule l’enveloppe brute et nue du bâtiment avec les ouvertures pour les fenêtres et les portes et le toit est en place. Il s’agit maintenant de protéger le corps du bâtiment contre les intempéries d’une part, mais aussi d’assurer une isolation thermique moderne.

Cette dernière est importante pour plusieurs raisons, car il s’agit de protéger l’environnement et de lutter contre le changement climatique. L’objectif est de concevoir un système de façade efficace qui permette d’éviter la perte et le gaspillage d’énergie de chauffage inutilisée.

Mesures de protection

La question des mesures de protection de l’environnement est présente dans l’esprit des maîtres d’ouvrage, des architectes et des planificateurs depuis de nombreuses années déjà. Mais depuis peu, nous devons également faire face aux problèmes urgents du changement climatique qui progresse rapidement. En outre, il s’agit pour chacun d’atténuer autant que possible l’augmentation constante des coûts des sources d’énergie.

En ce qui concerne la protection de l’environnement et le changement climatique, cela a entre-temps eu des répercussions sur la législation. La construction durable et la réalisation d’un maximum d’économies d’énergie ne sont plus une affaire privée, mais une obligation.

En 2021, la directive sur les bâtiments EPBD (Energy Performance of Buildings Directive) a été adoptée par le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen. Si vous souhaitez trouver un façadier marseille, rendez-vous sur facade-provencale.fr ! Depuis 2021, elle impose aux nouvelles constructions la norme d’une maison à très faible consommation d’énergie, qui ne doit pas être confondue avec la norme déjà existante de la maison à faible consommation d’énergie.

En autres

La directive EPBD doit être transposée en droit national par les différents États membres de l’UE, chaque pays se voyant accorder certaines libertés pour pouvoir satisfaire aux exigences. En Allemagne, les réglementations suivantes ont été adoptées pour la mise en œuvre :

  • le décret sur les économies d’énergie (EnEV)
  • la loi sur les économies d’énergie (EnEG)
    et, en perspective, la loi sur l’énergie des bâtiments (GEG).
  • Il résulte de ces dispositions, par exemple pour une maison à très faible consommation d’énergie, que le besoin énergétique primaire par mètre carré et par an ne doit pas dépasser une valeur de 40 kWh. Certains experts exigent désormais une limite supérieure de 30 kWh/m2a, mais il est tout à fait possible que cette valeur limite soit introduite à l’avenir.

Un autre indicateur important est la valeur U pour les éléments de construction tels que les plafonds, les murs, les dalles de sol et les fenêtres à vitrage multiple. La valeur U décrit la quantité d’énergie thermique qui peut s’échapper à travers un tel élément de construction par mètre carré pendant une période donnée. Il s’agit donc pratiquement d’une unité de mesure des pertes de chaleur. Plus la valeur U est basse, plus la performance des mesures d’isolation est élevée. Ces faits doivent être pris en compte lors de la planification d’une façade de maison avec une isolation de façade moderne, afin que vous soyez en conformité avec la directive européenne.

About Author

OFSA